samedi 16 mai 2009

trop c'est trop





Aie , cela faisait vraiment longtemps.
Trop.

2 commentaires:

  1. Depuis quelques semaines, je passais benoîtement mais fébrilement sur votre page, dans l'espoir qu'une mise à jour en pût rafraîchir le dessous du frontispice, qui arbore en lettres de violettes votre capiteux pseudonyme, et j'osais me dire, toujours avec révérence, bien entendu : "Tout de même, cela fait longtemps, trop longtemps".

    Mais je vois que le ciel, mais il est à peine assez immense pour réfléchir les brillances de votre talent, a exaucé mon vœu pieux.

    Ces deux vignettes mythologiques plaisent beaucoup à votre discret serviteur, notamment la première qui comble tout à fait d'aise son imagination, avec son firmament de lave et son noble taurillon aux aguets.
    Lui est-il possible, néanmoins, de souligner, avec toute l'obséquiosité et l'humilité requises, que la seconde lui paraît pour l'instant moins lisible et moins porteuse par conséquent de puissants sentiments, à cause, peut-être, d'un orange trop violent et contigu au visage de la belle sylphide.
    Il eût vu, qui sait, un jaune pâle évoquant le matin de l'aube - oui, il y tient - et un autre gris que celui choisi céans.

    Chère Ninon, bien à vous, avec toute mon affection.

    RépondreSupprimer